Accueil > Informations > Santé scolaire > La pillule du lendemain

La pillule du lendemain

lundi 9 janvier 2012

A propos de la contraception
de rattrapage

Une contraception à prendre le plus tôt possible APRES tout rapport à risque de grossesse non prévue.

J’ai eu un rapport sexuel et je n’avais pas de contraception, ou je ne suis pas sûre de l’efficacité de ma contraception : la contraception orale de rattrapage (« pilule du lendemain », « contraception d’urgence ») me permettra d’éviter une grossesse non prévue.

Qu’est ce que c’est ?

« Pilule du lendemain », contraception d’urgence, contraception de rattrapage… tous ces termes évoquent les méthodes permettant d’éviter une grossesse non prévue après un rapport sexuel non ou mal protégé (accident de préservatif, oubli de pilule ou absence de contraception...).

Quelles sont les différentes méthodes contraceptives de rattrapage ?

LA CONTRACEPTION ORALE DE RATTRAPAGE est également appelée « pilule du lendemain ». Si le délai d’utilisation après un rapport sexuel non protégé varie d’une sorte de contraception orale de rattrapage à une autre, la « pilule du lendemain » doit être prise le plus tôt possible après un rapport sexuel non protégé.

LE DISPOSITIF INTRA-UTERIN AU CUIVRE (encore appelé stérilet) doit être posé lors d’une consultation médicale jusqu’à 5 jours après le rapport non protégé.

La contraception orale de rattrapage est une méthode occasionnelle qui ne doit en aucun cas remplacer une contraception régulière. Après utilisation d’une contraception de rattrapage, il est recommandé de faire le point sur la contraception régulière avec votre médecin.

A noter :

La pilule du lendemain est en vente libre et gratuite pour les mineures dans les pharmacies.
Vous pouvez également vous la procurer auprès de l’infirmier de votre collège qui après un entretien minutieux s’adaptera à votre situation et vous orientera prioritairement vers un centre de planification et de protection maternelle (prise de RDV pour une consultation anonyme en urgence)ou votre médecin traitant.
Si l’une de ces structures n’est pas immédiatement accessible et que votre cas présente une situation de détresse caractérisée, l’infirmier pourra vous délivrer cette pilule du lendemain dans le cas ou le rapport sexuel remonte à moins de 72 heures et vous aider à organiser vos démarches afin de gérer au mieux votre sexualité.

Article proposé par A. SANANES Infirmier scolaire


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Paul FORT Montlhéry (académie de Versailles)
Directeur de publication : Caroline Tallec