Accueil > Informations > Santé scolaire > Relations parents/enfants/tiers personne

Relations parents/enfants/tiers personne

jeudi 26 janvier 2012

Rôle de l’infirmier au sein d’un établissement scolaire

Outre les soins purement infirmiers, nous avons une spécificité : nous recueillons les problèmes que les élèves peuvent être amenés à rencontrer pendant leur scolarité. Souvent, il s’agit de contrariétés ponctuelles, sur lesquelles nous pouvons agir rapidement. Mais parfois, le problème est plus épineux que prévu et l’on découvre, en s’entretenant en profondeur avec le jeune, un mal-être dont seuls certains signes physiques sont visibles.

C’est à nous de les analyser.

Le mal être de l’adolescent s’exprime souvent à travers le corps.
À cette étape de son développement personnel, le jeune aura plus tendance à s’exprimer à travers la plainte physique que langagière. Manque de sommeil, migraine à répétition, mal au ventre etc… Autant de signes somatiques d’un problème qui peut être bien plus grave. Le corps est notre porte d’entrée, notre clé.

Le jeune parvient sans mal à identifier l’infirmier scolaire comme un professionnel de la santé qui agit sous le sceau du secret médical. C’est ainsi que s’instaure la relation de confiance entre un infirmier scolaire et un élève en difficulté. Le jeune sait que jamais son secret ne sera dévoilé à sa famille ou à un tiers sans son accord. Nous sommes là pour aider les élèves mais aussi pour protéger leur intimité, si fragile à ce moment de leur vie.

Les parents, malgré tous leurs efforts, échouent parfois là où le professionnel de la santé parviendra à aider le jeune. S’il est parfois difficile pour les parents de voir leur enfant se tourner vers une instance scolaire plutôt que vers eux, pour autant, l’infirmier scolaire reste cantonnée dans son rôle de tiers. Nous essayons de recréer le lien entre l’élève en difficulté et ses parents, en donnant un point de vue extérieur parfois salvateur ou en orientant la famille et l’enfant vers des services spécialisés dans le conflit parents/enfants. Beaucoup de parents viennent ainsi solliciter notre aide. Ils sont toujours les bienvenus, tout au long de l’année.

Nous travaillons ensemble, et non les uns contre les autres.

Nous travaillons également de concert avec la Vie scolaire, le médecin scolaire, les professeurs, l’administration et les parents d’élèves dans le respect du secret médical. Le travail en équipe est nécessaire pour mettre en place un suivi efficace d’un élève en difficulté. Le but : repérer le plus tôt possible le problème du jeune, peu importe au final, sa nature. Addiction, état dépressif, problème familial, d’ordre sexuel… Plus vite nous aidons l’élève à se sortir de ce mauvais pas, plus grande est notre satisfaction.

Article proposé par A. SANANES Infirmier scolaire


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Paul FORT Montlhéry (académie de Versailles)
Directeur de publication : Caroline Tallec